L'actu des formations

L’alternance est un modèle pour apprendre autrement un métier. Il fonctionne en Allemagne, en Suisse. Cette méthode se développe de plus en plus en France pour réduire le taux de chômage des jeunes à leur arrivée dans la vie active, qui reste un des taux les plus élevés en europe.

Focus Alternance

Questions à Christine Djaté Responsable développement CFAI Formavenir 74 (Thiez)

Quels sont les avantages pour les jeunes qui choisissent l'alternance ?

Il n’y a que des avantages ! L’alternance est un véritable tremplin pour l’emploi, un passeport pour décrocher un contrat. À la fin de leur cursus, nos apprentis possèdent non seulement un diplôme de l’éducation nationale mais aussi une véritable expérience professionnelle acquise en entreprise, auprès de professionnels experts dans leur domaine.

Le rythme est de 15 jours de cours au CFAI, pour acquérir les connaissances théoriques mais aussi pratiques lors des séances en atelier, suivis de 15 jours en entreprise. Cela permet aux jeunes de progresser rapidement dans leur apprentissage en mettant directement l’enseignement en pratique. De plus, être confrontés tout de suite au terrain et aux réalités du métier auquel ils se destinent leur permet de gagner en maturité.

Un autre avantage non négligeable : le salaire en fin de mois. Tous nos apprentis travaillent sous contrat et perçoivent, de leur entreprise, un salaire qui oscille entre  25 % et 78 % du SMIC selon leur âge et leur niveau d’étude.

L’alternance, loin d’être une voie de garage, offre la possibilité aux jeunes de poursuivre des études tout en travaillant. Du CAP au BAC+5, l’alternance se pratique aujourd’hui à tous les niveaux d’études, elle représente tout simplement une autre façon d’apprendre, beaucoup plus proche des réalités économiques et des attentes des entreprises.

Au CFAI, l’année dernière, 51% de nos étudiants ont choisi de poursuivre leurs études et pour 80% d’entre eux, le choix de l’apprentissage s’est imposé comme une évidence. Quand on a goûté à l’alternance, difficile de revenir sur un mode d’enseignement plus traditionnel !


Quelles sont les qualités nécessaires pour faire le choix de l'alternance ?

  • Maturité

    L’alternance exige du jeune une maturité suffisante pour mener de front études et activité professionnelle, mais aussi la capacité à respecter les codes et les exigences de l’entreprise.

  • Engagement

    Signer un contrat en entreprise lie le jeune à celle-ci au même titre que tous les autres salariés : 35 heures hebdomadaires, 5 semaines de congés payés par an, respect des consignes d’hygiène sécurité de l’entreprise, etc.

  • Motivation

    Il nous faut opérer une sélection auprès des candidats en amont de leur intégration, pour cerner au mieux leur motivation et leur maturité dans leur projet professionnel. Les candidats sont non seulement sélectionnés sur dossier scolaire mais aussi sur entretien de 45 minutes avec le responsable de la section qu’il souhaite intégrer. Dans un second temps, le jeune rencontrera des entreprises pour décrocher un contrat d’apprentissage. Là encore, sa motivation et sa capacité d’intégration feront toute la différence. Cette sélection nous permet de valider le choix d’orientation professionnelle du jeune et de favoriser la réussite de son apprentissage. Les résultats sont là : depuis la rentrée 2010, nous n’enregistrons que 3,5% de ruptures de contrat contre 15% en 2007 par exemple , et nos résultats aux examens varient chaque année entre 85 et 90% de réussite ! Certaines filières  comme le décolletage, l’usinage ou encore la maintenance industrielle ont même obtenu 100% de réussite en 2010.

Côté entreprise le choix de l'alternance est-il payant ?

Pour les entreprises, accueillir un jeune en apprentissage, c’est l’opportunité de former un futur collaborateur. A travers son tuteur, le jeune sera formé à la culture de l’entreprise, à ses technologies, à ses machines. Cette transmission d’expérience et de savoir-faire est d’autant plus importante dans la perspective des départs à la retraite et des renouvellements de personnel. Former un apprenti, c’est anticiper les besoins en compétences de demain.

La Région et l’Etat offrent par ailleurs des incitations financières pour favoriser le développement de l’apprentissage dans les entreprises.

Aujourd’hui, plus de 150 entreprises font confiance au CFAI FORMAVENIR pour la qualité de ses formations. Certaines nous suivent depuis plus de 20 ans, comme les Eaux minérales d’Evian qui embauchent régulièrement les apprentis qu’elles forment.